QUESTIONS FRÉQUENTES

NOS PRODUITS SONT-ILS VEGANS?

Une grande partie de nos produits sont Vegans et nous faisons en sorte d’accroître cette part au maximum.
Nous n’utilisons aucun produits issus d’animaux abattus, les trois seuls ingrédients d’origine animale sont le miel bio,  la cire d’abeille et la lanoline. Vous pouvez retrouver ces ingrédients dans les formules inci sous les noms “Mel” et “Cera alba”.

Concernant la Lanoline, c’est l’ingrédient unique de notre soin ALPHANOVA SANTE lanoline.

NOS PRODUITS SONT-ILS TESTÉS SUR LES ANIMAUX?

En 2013, l’Union européenne a été l’une des premières régions du monde à interdire les tests sur les animaux. Aucun de nos produits n’est testé sur les animaux, ils sont testés sur l’homme.

Concernant les matières premières, nous avons aussi fait le choix de ne pas utiliser d’ingrédients testés sur les animaux. Nous avons procédé à des contrôles avec chaque fournisseur de matières premières afin d’obtenir la garantie de cette absence de test.

NOS PRODUITS SONT-ILS NATURELS OU BIO?

Tous nos produits sont d’origine naturelle, et la majeure partie d’entre eux sont certifiés biologiques par l’organisme Ecocert soit sous le référentiel Cosmebio, soit sous le nouveau référentiel COSMOS.

L'AMMONIUM LAURYL SULFATE! POURQUOI?

Suite à certains articles parus dans la presse, certaines matières premières ont été plus ou moins critiquées: le sodium lauryl sulfate et dans une moindre mesure l’ammonium lauryl sulfate. Nous n’utilisons jamais de SLS ou Sodium Lauryl Sulfate.

Concernant l’Ammonium Lauryl Sulfate, cet ingrédient est un tensio actif, c’est à dire un ingrédient qui sert à laver la peau en décollant les salissures. Utilisé seul, il peut éliminer le film hydrolipidique de la peau et par conséquent quelquefois générer une sécheresse cutanée.

Aujourd’hui nous utilisons de l’ammonium lauryl sulfate dans deux produits, mais seulement en faible dose (dermonettoyant et shampooing). Il est associé avec deux autres tensios actifs très doux. Depuis plus de 8 ans, nous n’avons jamais eu de retour concernant un cas de sécheresse cutanée. Et tous les tests sous contrôle dermatologique effectués ont montré une parfaite tolérance cutanée.

Néanmoins, soucieux d’apporter des produits sans ALS pour des mamans qui le souhaiteraient, nous avons développé deux autres lavants sans ALS : le Moussant 3 en 1 Alphanova bébé et le Gel Lavant Nourrissant Alphanova bébé.

Nous rappelons que l’Ammonium Lauryl Sulfate est accepté  en cosmétique BIO par ECOCERT, qu’il n’est ni un perturbateur endocrinien, ni cancérigène

SUR LES FLACONS SOLAIRES IL EST ENTOURÉ UNIQUEMENT UVA, POURQUOI?

Vous pouvez voir sur nos produits solaires le logo UVA entouré, qui signifie que nos produits répondent aux normes européennes de protection solaire concernant la protection contre les UVA.

A ce jour, il n’existe pas de logo officiel pour les UVB, c’est pourquoi la mention UVB n’est pas entourée. La valeur officielle de protection contre les UVB est donnée avec la mesure du SPF.

Nous vous garantissons donc bien une protection à la fois contre les UVB et UVA.

NOS PRODUITS SOLAIRES PROTÈGENT-ILS CONTRE LES UVA ET LES UVB?

Nos produits solaires ont fait l’objet de tests SPF (UVB) et UVA garantissant une protection solaire complète.

Le facteur de protection solaire ou SPF indique le niveau de protection du produit contre les dommages induits par les UVB (coup de soleil, cancer…). Ce facteur est exprimé sous forme d’un indice numérique (ex : 6, 15, 20, 30, 50 ou 50+, …).

L’indice de protection solaire que l’on choisit dépend de son type de peau, (phototype), de son âge, du type d’ensoleillement (Indice UV)… Une personne ayant une peau très claire s’exposant en été favorisera un indice élevé ( SPF50 ou 50+ au minimum), une personne au teint mat s’exposant au printemps pourra choisir un SPF plus réduit comme un SPF30.

Depuis 5 ans, la protection contre les UVA doit aussi être prise en compte pour l’efficacité d’un produit solaire. Ainsi un produit solaire doit apporter une protection contre les UVA d’au minimum 33% à celle qu’il apporte sur les UVB.

Si un lait solaire déclare un SPF 30 (protection UVB 30) l’indice UVA doit être au minium de 1/3 de 30 soit 10.

Tous nos soins solaires ont subi des tests d’efficacité afin de garantir la protection contre les UVB et les UVA. Nous procédons aussi à des tests d’efficacité aléatoires sur nos fabrications afin de garantir le niveau de protection des lots fabriqués.

POURQUOI LA MENTION UVA EST ENTOURÉE ET PAS LA MENTION UVB SUR LES PRODUITS SOLAIRES?

 

 

 

Ce logo est le Logo officiel certifiant la protection UVA sur les produits solaires en europe.
Pour les UVB il n’y a pas de logo officiel européen comme pour les UVA.
Donc sur nos packaging nous avons bien le logo officiel UVA et nous avons aussi inscrit UVB puisque notre crème solaire est efficace contre ces deux types d’UV.

Le facteur de protection solaire ou SPF indique le niveau de protection du produit contre les UVB. Ce facteur est exprimé sous forme d’un indice numérique (ex : 6, 15, 20, 30, 50 ou 50+, …). Tous nos produits solaires sont donc efficaces contre les UVB.

La protection minimal contre les UVA correspond au minimum à 1/3 du SPF.

Ce qu’il faut retenir dans tout ça c’est que nos crèmes solaires sont efficaces contre les UVA et les UVB.

QU'EST-CE QUE L'INGRÉDIENT ``ALUMINA`` DANS NOS PRODUITS SOLAIRES?

L’alumina est un minéral avec lequel on fabrique l’aluminium. L’hydroxyde d’aluminium est présent dans la nature.

Il existe deux polémiques sur l’aluminium :

La première polémique porte non pas sur l’alumina/ hydroxyde d’aliminium, mais sur les Chlorhydrate d’aluminium utilisés à plus de 20%  dans les produits anti transpirants.

La seconde, porte sur l’aluminium présent dans les vaccins, qui présenterait selon certains un risque quand il est injecté. («Le HCSP estime que les données scientifiques disponibles à ce jour ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l’aluminium, au regard de leur balance bénéfices/risques», peut-on lire dans le document d’une soixantaine de pages. Pour cette raison, le HCSP «recommande la poursuite des vaccinations» selon le calendrier en cours et met en garde contre les conséquences que pourrait avoir une baisse de la couverture vaccinale sur la réapparition des maladies infectieuses)

L’aluminium est utilisé dans les vaccins depuis plus de 80 ans. Associé à un antigène, il permet de renforcer la réaction immunitaire de l’organisme sur laquelle repose la protection vaccinale.

 

L’alumina et l’hydroxyde d’aluminium contenus dans ALPHANOVA SUN sont tout à fait différents :

Pour être précis, l’alumina/ aluminium utilisé dans les solaires BIO (certifiés ecocert et cosmos) sont des  stabilisants du dioxide de titane (écran physique des produits solaires) qui permettent de stabiliser les particules de titane et d’éviter la formation de radicaux libres qui endommageraient le patrimoine génétique des cellules.

 

Cet alumina / aluminium est solidement fixé sur les particules de titanes ; ces particules ont des dimensions comprises entre 180nm et 300nm. La taille de ces particules est trop grosse pour pénétrer dans la peau.

Il est à noter que tous nos produits solaires contiennent de l’alumina ou de l’hydroxyde d’aluminium en faible quantité.

Au final, le pourcentage d’alumina ou d’hydroxyde d’aluminium est très faible dans nos formules.

En dernier lieu, nous faisons remarquer que nos produits sont certifiés par ECOCERT, et les matières ont toutes été validées et acceptées par ECOCERT. (A savoir que le chlorhydrate d’aluminium n’est pas accepté).

 

Il n’y a donc aucun risque avec nos produits, dans la mesure où ces matières restent à la surface de la peau du fait de leur dosage ultra faible et de leurs dimensions.

QUELLE TAILLE ONT NOS FILTRES SOLAIRES?

Aujourd’hui il existe 3 attitudes vis-à-vis des rayonnements UV :

  • Ne pas se protéger contre les rayons UV, ce qui implique prendre un risque accru de développement des cancers de la peau.
  • Utiliser des protections solaires chimiques dont la plupart des filtres sont soit des perturbateurs endocriniens, soit des polluants.
  • Utiliser des protections solaires Bio.

 

Les soins solaires BIO subissent les mêmes tests d’efficacité que les solaires « chimiques ».  Les solaires BIO et les solaires « chimiques » apportent donc la même protection vis-à-vis des UV.

Les solaires certifiés BIO utilisent exclusivement deux ingrédients pour assurer une protection contre les UV : l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

  • L’oxyde de zinc étant une matière toxique pour les organismes marins, ALPHANOVA SUN n’est pas formulée avec cet ingrédient.
  • Concernant le dioxyde de titane, une polémique a enflé pour sa forme E171, c’est-à-dire un colorant alimentaire fait de nano particules (<100nm) destinées à être ingérées.

A noter que l’huile de Karanja a été interdite par l’ANSM début 2017 en tant que filtre UV.

 

Depuis toujours, la dimension des particules de titane utilisées est comprise entre 185 et 300 nm. Avec cette dimension, les particules utilisées sont beaucoup trop grosses pour traverser l’épiderme ; elles restent à la surface de la peau pour jouer pleinement leur rôle d’écran face aux UV.

Notre titane est aussi encapsulé grâce à des triglycérides végétaux qui le rend non volatile et empêchent d’autant plus sa pénétration dans l’épiderme

ALPHANOVA SUN garantit donc des produits sûrs, efficaces, agréables à utiliser. Des soins solaires respectueux de l’environnement pour toute la famille : bébé, enfants et adultes.

Informations concernant le E171 en particulier et les nanoparticules en général :

ALPHANOVA SANTE est conscient du risque que représentent les nanoparticules ingérées ou qui seraient appliquées par voie aérienne et/ou cutanée.

Cas des nanos absorbées par voie alimentaire :

Dans le secteur agroalimentaire, on trouve du E171, notamment dans les bonbons, les biscuits, les produits chocolatés ou les gommes à mâcher. En juin 2016, l’association Agir pour l’environnement avait révélé sa présence dans des biscuits et des chewing-gums. Tout récemment, le 19 janvier 2017, elle a montré qu’il y en avait également dans d’autres produits alimentaires.

L’E171 n’a aucune vertu nutritive et il n’améliore pas non plus le processus de fabrication ou la conservation. Il s’agit d’un pigment blanc, dont l’effet est simplement d’augmenter la blancheur ou la brillance des aliments, ou encore de modifier les teintes d’autres colorants. Or, il n’est pas soumis à l’étiquetage « nanomatériau », car il est intégré aux aliments sous une forme qui n’est que partiellement – de 10 % à 40 % – composée de nanoparticules (soit une dimension inférieure à 100 nanomètres, ou milliardièmes de mètre), le reste se présentant à l’état de microparticules.

http://www.toulouse.inra.fr/Toutes-les-actualites/CP-Additif-alimentaire-E171

Nous partageons l’avis de ces études et pensons que le E171 devrait être éliminé des produits alimentaires

Cas des nano par voie cutanée :

« Avec le dioxyde de titane, on se retrouve dans la même situation qu’avec l’amiante il y a 40 ans », affirme le professeur Jürg Tschopp, prix Louis-Jeantet de médecine 2008, qui a piloté une étude franco-suisse sur les effets toxiques de ce nanomatériau. Le potentiel inflammatoire du dioxyde de titane était déjà connu, mais ses mécanismes d’action n’avaient pas été clairement élucidés jusqu’ici. Les tests in vivo et in vitro sur des souris, et in vitro sur des cellules humaines, montrent que le dioxyde de titane, sous forme nanométrique, a une activité pro-inflammatoire sur les poumons et le péritoine. D’où un possible effet cancérigène.

Dès 2006, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le TiO2 comme « cancérigène possible pour l’homme » lorsqu’il est inhalé. Un danger qui guette surtout les employés des sites de production de cette substance. En cosmétique, il est interdit d’utiliser le dioxyde de titane sous forme de nanoparticule dans les aérosols car il pourrait pénétrer par les voies respiratoires.

Selon le rapport de l’Afssaps, la pénétration cutanée du dioxyde de titane sous forme de nanoparticule se limite aux couches supérieures de la peau saine. Les cosmétiques utilisant des nanoparticules sont soumis à l’étiquetage « nanomatériau » dans la liste INCI.

Même si nous n’utilisons pas d’aérosols et même si l’AFSAPPS a déclaré que la pénétration cutanée des nano n’était que superficielle, nous appliquons le principe de précaution depuis toujours en n’utilisant que des filtres dont les particules ont à plus de 95% une taille supérieure à 180nm.

POURQUOI N'Y A T'IL PAS DE ZINC DANS LES SOLAIRES ALPHANOVA SUN?

En cosmétique Bio, seuls deux filtres solaires sont autorisés : le dioxide de titane et l’oxyde de zinc.

Les filtres utilisés en cosmétique traditionnelle sont synthétiques et viennent de la pétrochimie, pour certains ils sont responsables du blanchiment des coraux, pour d’autres, ils sont accusés d’êtres allergisants ou d’être des perturbateurs endocriniens.

Depuis toujours, ALPHANOVA SUN utilise des filtres à base de Dioxide de Titane.

Nous n’utilisons pas d’oxyde de zinc, tout simplement parce que le zinc est  écotoxique pour les organismes aquatiques. Vu que les produits solaires sont amenés à être en contact avec l’eau (baignade..), il nous semble logique de ne pas utiliser d’ingrédients qui pourraient polluer le milieu aquatique (mer, riviere…. )

Ceci explique pourquoi nous n’utilisons que le dioxide de titane et non le zinc.

EN QUOI LES SOINS SOLAIRES ALPHANOVA SUN PROTEGENT-ILS LA FAUNE ET LA FLORE MARINE?

Plusieurs études internationales ont montré la nocivité des filtres solaires chimiques pour les organismes marins (coraux…). De même, le zinc est déconseillé en milieu aquatique du fait de son écotoxicité.

Afin de garantir une protection de l’environnement optimale, les filtres minéraux à base de titane sont la seule alternative … mais pas n’importe lesquels !

Quand le titane est utilisé seul, les rayons UV peuvent générer à son contact des radicaux libres. Dans le milieu aqueux, ces radicaux libres vont, par réaction chimique, créer de l’eau oxygénée nocive pour l’environnement.

Afin de stabiliser le titane et d’éviter cette réaction, le titane est fixé à des particules d’alumina ou d’hydroxyde d’aluminium puis enrobé avec des cires végétales.

Grace à ce processus naturel, il n’y a plus de création de radicaux libres, le titane est stabilisé et l’environnement protégé.

LES SOINS ALPHANOVA BEBE UTILISENT-ILS DES HUILES ESSENTIELLES?

Bien que les huiles essentielles soient naturelles et aient des propriétés très intéressantes, celles ci sont déconseillées pour les enfants de moins de 3 ans.

Nous n’utilisons donc aucune huile essentielle dans la gamme ALPHANOVA bébé afin de garantir une grande tolérance de nos produits pour les peaux sensibles des bébés.

ENFANTS OU BÉBÉ... QUELLE CRÈME SOLAIRE DOIS-JE UTILISER?

Pour les bébés (0 à 3 ans), nous vous recommandons d’opter pour les produits solaires Alphanova bébé qui peuvent être utilisés dès la naissance. Les crèmes solaires Alphanova bébé sont formulées sans parfum, ce qui leur donne la spécificité d’être hypoallergénique et donc adapté aux bébés qui ont la peau particulièrement sensible.

Les bébés comme les nourrissons ne doivent pas être exposés directement au soleil. Plus ils sont en bas âge, plus cela est à respecter à la lettre. Toutefois, même quand ils sont sous un parasol ou une tente et même quand ils portent un chapeau, les UV continuent à arriver sur la peau (cela est dû en particulier à la réverbération des UV sur l’eau ou le sable). Vous devez donc appliquer une crème solaire sur les zones non couvertes (mains, bras, visage, pieds….)

Il est donc toujours impératif d’appliquer nos produits solaires bébé en plus des autres protections classiques (lunettes, chapeau, vêtements, parasol…).

Les enfants (de 8 à 12 ans), ont une peau plus mature, de plus, ils sont sensibles au confort du produit que vous leur appliquez. Les solaires Kids ALPHANOVA SUN sont formulés avec un parfum vanille abricot particulièrement agréable. Ce parfum gourmand fait que nos enfants aiment le sentir et ne rechignent pas à se protéger la peau.

Quel que soit le parfum ou l’absence de parfum, il est à noter que la protection est identique sur les différents produits pour un indice donné : un SPF50+ bébé protège tout autant qu’un SPF50+ adulte…

SUIVEZ NOTRE ACTUALITÉ